Actualités : www.lappelafricain.com  / Economie
Le Rassemblement opte pour une solution apaisée à la crise politique congolaise

Le Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement salue la mission de bons offices qu’a entreprise la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) visant à harmoniser les vues pour une solution apaisée à la crise politique congolaise. Il l’a dit à l’occasion de la remise de son mémo à la CENCO le 2 novembre dernier.

Dans ce document, le Rassemblement reprend point par point ses exigences et recommandations en rapport avec l’accord politique conclu en octobre dernier à la cité de l’Union Africaine.

Soutenant et souscrivant à la démarche de la CENCO, le Rassemblement distingue de façon nette les parties en présence dans ce processus dont d’une part les signataires de l’accord politique de la cité de l’Union Africaine et d’autre part lui-même et « ceux avec lesquels il partage les positions ».

S’agissant des points à discuter, le Rassemblement donne un certain nombre d’indications et expose ses points de vue concernant des points essentiels conclus à travers l’accord politique de la cité de l’Union Africaine, notamment la question du respect de la Constitution de la République et du pacte républicain de Sun City ainsi que le processus électoral.

En ce qui concerne la Constitution, le Rassemblement exige le respect du pacte républicain conclu à Sun-City et celui de la résolution 2277 du conseil de sécurité des Nations Unis.

A propos du processus électoral, le Rassemblement adhère à l’idée que les élections ne peuvent, dans l’état actuel de la situation, se tenir en 2016 et qu’il est impératif de les tenir au plus vite, soit dans le courant de 2017. Les questions liées à l’enrôlement des électeurs, à la séquence des scrutins, au calendrier électoral et à la sécurisation des élections trouvent aussi leur place dans ce document.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie