Actualités : www.lappelafricain.com  / Société
RDC : des centaines de milliers d'enfants souffrent de malnutrition

Au moins 400.000 enfants de moins de cinq ans vivant dans la région du Kasaï, en République Démocratique du Congo, risquent la mort en l'absence d'apports nutritionnels, selon l'Unicef.

Au Kasaï, région du sud de la République Démocratique du Congo, la situation des enfants est alarmante. Au moins 400.000 d'entre eux, âgés de moins cinq ans, souffrent de malnutrition aiguë sévère. Ils risquent la mort si des soins sanitaires et nutritionnels ne sont pas administrés rapidement, indique une récente étude de l'Unicef.

La région du Kasai est touchée depuis 2015 par des conflits armés liés aux conditions du prolongement du mandat du président Joseph Kabila ainsi qu'à des mouvements insurrectionnels dans différentes provinces.

Ces guerres ont plongé l'économie du pays dans une crise importante et déclenché une famine sévère à cause notamment du déplacement des populations. «L'ampleur réelle du problème se précise à mesure que les gens rentrent chez eux dans certaines zones où la sécurité s'est améliorée et où les services de santé ont recommencé à fonctionner. Les besoins des familles déplacées et rapatriées au Kasaï restent énormes après près de deux ans de conflit et de crise», a déclaré le Dr Tajudeen Oyewale, représentant par intérim de l'Unicef en République Démocratique du Congo.

Dans la zone du Mikalayi, située à 35 kilomètres du chef-lieu de la province du Kasaï-Central, le conflit opposant miliciens et forces de l'ordre a été particulièrement intense. Près de 20% des aires de santé de la zone ont été touchées, 5 centres de santé ont été pillés et environ 16.000 personnes ont été déplacées. Profitant d'une accalmie relative, les familles déplacées retournent petit à petit au sein de leurs communautés.

«Dans la zone de santé de Mikalayi, un dispensaire a été créé par l'Unicef pour aider les mamans à assurer la bonne santé de leurs enfants. Nous organisons depuis deux ans des activités de promotion de pratiques familiales essentielles afin de responsabiliser les communautés», précise un représentant de l'Unicef.

La violence et le déplacement de 1,4 million de personnes dans la région du Kasaï ont entraîné des pénuries alimentaires, les deux tiers des ménages étant incapables de travailler leur terre pour cultiver. L'insécurité alimentaire, sévère, affecte maintenant de grandes parties de la région, et les conditions ne devraient pas s'améliorer avant juin 2018, car les saisons de plantation en 2017 ont été perdues. Les familles n'ont pas pu récolter de produits sur leur terre et n'ont donc rien eu à vendre sur les marchés.

 

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
La Cenco dénonce les attaques lancées contre sa hiérarchie et soutient Mgr Monsengwo

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a dénoncé jeudi les attaques lancées notamment par des "responsables des institutions de la République" contre l'Eglise catholique et sa hiérarchie, en particulier le cardinal Laurent Monsengwo Pa
 
RDC: les laïcs catholiques veulent une marche pacifique le 31 decembre 2017

 
RDC : des centaines de milliers d'enfants souffrent de malnutrition

 
Pas de vie au Congo Kinshasa !

 
Effondrement d’un immeuble à Kinshasa : la famille des victimes exige des sanctions sévères

 
La RDC est-elle encore la capitale mondiale du viol ?

 
Kalamba Malandi encourt 20 ans de prison ferme pour tentative de viol sur mineure

Une affaire à dormir debout que celle d’un grand-père maternel qui tente de violer sa petite fille mineure de 16 ans. En effet, le sieur Kalamba Malandi, âgé de 65 ans et résidant au n° 4 de l’avenue Gemena, quartier Matadi Mayo, commune de Mont
 
La RDC va autoriser le départ de 32 enfants adoptés par des couples étrangers

La République démocratique du Congo est prête à autoriser le départ dès la semaine prochaine de 32 enfants congolais adoptés que des couples étrangers n'avaient pas pu récupérer suite à un gel des sorties décidé en 2013, a-t-on appris vendred
 
Tomberez-vous amoureux d'un(e) inconnu(e) avec ces 36 questions ?

A l'occasion de la Saint-Valentin, francetv info tente de percer les mystères de l'amour. Et si la solution pour tomber amoureux se trouvait au cœur d'une expérience psychologique menée dans les années 1990 ? L'expérience psychologique menée il y a
 
La fête cotérique des élus dans le gouvernement

Depuis des lustres, lorsque quelqu’un est nommé ministre en République démocratique du Congo (RDC), avant même qu’il n’entre en fonction et dévoile son programme d’activités, sa résidence est prise d’assaut par ses proches. C’est la gra
 
Beni : le lynchage par la foule, un autre mode vie

L'insécurité de Beni ne date pas d'aujourd’hui. Elle est récurrente depuis trois ans avant mêm
 
RDC: des centaines de magistrats en grève "illimitée" pour obtenir une hausse de salaire

 
Code de famille : Pas de mariage pour tous en RDC, tranche le Sénat

« Tout individu a le droit de se marier avec la personne de son choix, de sexe opposé et de fonde
 
RDC : L’émancipation de la femme est devenue une réalité ?

En République démocratique du Congo, gouverner n’est pas l’affaire des seuls hommes. Il est de
 
Démantèlement d’une filière de faussaires congolais de Brazzaville à Paris

 
RDC : La milice Bakata-Katanga menace d'exterminer les pygmées du Katanga

Bantous et pygmées s’affrontent régulièrement au Nord-Katanga malgré plusieurs efforts de réc
 
Remise des clés aux bénéficiaires du Programme « Esprit de vie » : Matata