Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Katanga : Muyambo lâche une bombe

Quand il décide de rompre le silence, c’est pour lâcher une bombe qui traduit l’expression d’un grand nombre des Katangais: En 2016, Joseph Kabila devra quitter le pouvoir. Et par conséquent, non à toute modification de la constitution.

Voilà des mois qu’il ne s’était plus fait entendre parler de lui. Le bâtonnier le plus célèbre du Katanga vient de rompre le silence en annonçant le samedi 30 aout 2014 que son parti, la SCODE, est contre toute révision constitutionnelle et notamment celle de l’article 220 qui pourrait permettre au président joseph Kabila de briguer un troisième mandat.

Le point de vue du bâtonnier Muyambo est pourtant celui de la majorité de Katangais, province d’où Joseph Kabila est originaire. De toutes les provinces de la RDC, le Katanga semble n’avoir pas tiré profit de ses ressources naturelles durant le mandat de son rejeton. Chose qui crée beaucoup de frustrations et beaucoup de mécontents. S’ils ne le disent pas à haute voix, bon nombre des frères de province du président joseph Kabila sont d’avis qu’il devra céder le pouvoir à quelqu’un d’autre. Et ce, quelle que soit sa province d’origine. Cela peut se sentir dans les réactions un peu ambiguës de certains politiciens de la majorité Présidentielle qui, en réalité, peinent à transmettre le point de vue de la base au président Joseph Kabila. Les Katangais ne se reconnaissent pas en lui.

La situation socio-économique de la province est catastrophique. Pas de routes de desserte agricole, pas de centres de santé adéquats, pas d’emplois, pas d’eau, pas d’électricité, etc. Bref, la province ressemble à un grand village qui peine à se moderniser. Surtout dans les milieux ruraux. Lors de son dernier séjour à Manono, territoire d’origine du président Joseph Kabila, le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej, a été témoin du ras-le-bol des frères du président de la République. Rien n’y a été fait. Mêmes les promesses électorales de Joseph Kabila n’ont pas été tenues. La déception est totale.

Au sein de la Fondation katangaise, plate-forme qui regroupe toutes les associations socioculturelles de la province, on déplore l’absence de la  justice distributive. Il y a des Katangais privilégiés, les Katangais de second rang et les autres. Les oubliés du régime. Et le bâtonnier Muyambo le sait. La province est dirigée par trois communautés au grand dam des toutes les autres. On estime que le président de la république a failli en étant très partielle depuis qu’il est au pouvoir. D’où la question: Pourquoi encore lui?

La position de Muyambo a le mérite de rencontrer la véritable préoccupation des Katangais: Le changement de la constitution pourrait enflammer le pays et provoquer des guerres. Personne ne voudrait revivre cela. Le nord-Katanga a perdu ses braves fils à cause de différentes rebellions. Les gens ont encore ce souvenir frais à l’esprit. Robert Mbuyu commente: « C’est la partie nord de la province qui a le plus souffert des affres de la guerre. Il ne faudrait pas que l’on revive la même situation. Il ne faut pas l’oublier, cette partie n’est pas encore totalement pacifiée. C’est pourquoi on parle du triangle de la mort, des affrontements bantous-pygmées. La prudence et la sagesse doivent être de mise. Le bâtonnier Muyambo a raison, la constitution ne doit pas être changée. Pas même d’une virgule »

Nawej a sa lecture des choses: « Pouvons-nous parler de la révolution de la modernité à Mutshatsha ou à Kasaji? Pouvons-nous soutenir que Sakania est modernisé ou Malemba-Nkulu? Qu’est-ce qui a changé à Kalemie ou à Lubudi? La révolution de la modernité? Peut-être à Kinshasa, au Bandundu ou à Kindu. Faire une telle affirmation au Katanga serait de la simple démagogie. Je me joins au bâtonnier Muyambo en invitant le président Joseph Kabila au respect de la constitution ».

Dans le registre du développement, les Katanga a été la province la plus oubliée par le régime en place. Ses richesses ont servi à construire d’autres provinces faisant du Katangais le Congolais le plus pauvre et pourtant vivant sur une terre extrêmement riche. Alors, ne cesse-t-on de se demander: Pourquoi encore Joseph Kabila et pourquoi faire? Alors, comment  les stratèges de la MP et Joseph Kabila vont-ils s’y prendre pour inverser la vapeur? Telle est la grande interrogation.

 Hypolite Kimbalanga, Lubumbashi, le 31 août 2014

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
CAN 2019 : le dernier carré

C'est le fameux dernier carré ! La CAN 2019 a ses quatre demi-finalistes. Les quarts de finale de cette Coupe d'Afrique à 24 équipes se sont joués mercredi 10 et jeudi 11 juillet en Égypte, pays-organisateur. Trois de ces
 
CAN 2019: Le tableau des quarts de finale

Les affiches des quarts de finale sont toutes connues. Les 8 survivants, à savoir par ordre de qualification le Bénin, le Sénégal, le Nigeria, l'Afrique du Sud, Madagascar, l'Algérie, la Côte d'Ivoire et la Tunisie, savent ce qui les attend.
 
CAN 2019 : voici les dix stars à suivre

Le tour d’horizon des 10 stars africaines qui vont animer la phase finale de la 32ème Coupe d’Afrique des nations de football (21juin-19 juillet 2019) dont le coup d’envoi sera donné vendredi au Caire avec le match d’ouverture opposant l’Égyp
 
CAN 2019 : les numéros des dossards des Léopards dévoilés

 
Football : La RDC se maintient à la 5ème place en Afrique

Ce classement intervient cinq jours après le match des Léopards de la RDC contre le Burkina Faso et sept jours avant le démarrage de la 32ème Coupe d’Afrique des nations (CAN), vendredi
 
CAN-Egypte 2019 : liste définitive des Léopards retenus

La RDC prépare la CAN- Egypte 2019 depuis le 1er a Marbella. En Egypte, elle jouera le 22 juin contre l’Ouganda, puis le 26 juin contre l’Egypte et le 30 juin contre le Zimbabwe
 
CAN-Egypte 2019 : voici les 32 présélectionnés

Au cours de ce stage, deux rencontres amicales sont prévues : contre le Burkina Faso le 9 juin et contre le Kenya, le 15 juin.
 
CAF/interclubs : l’Afrique du Nord dicte sa loi

Pour la première fois dans l'histoire de la Ligue des champions CAF, les deux demi-finales retour se sont soldées par deux matchs nuls 0-0. Deux résultats qui conviennent aux deux derniers vainqueurs de la compétition, l'ES Tunis et le Wydad Casablanc
 
Ligue des champions CAF: Les quatre derniers champions vont s'affronter

Quatre ans après, revoilà le Tout Puissant Mazembe en demi-finale de la Ligue des champions. En quarts de finale retour, samedi 13 avril, les Corbeaux sont venus à bout du Simba Sports Club (4-1). Victoire encore plus éclatante du Wydad Casablanca con
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
LDC: l'Entente de Setif atomisé par le TP Mazembe

Devant l’Entente Sportive Sétifienne, le TPM a fait plus qu’empocher les trois points. Au-delà du succès et de son ampleur, l’équipe a fait plus en montrant une vraie force de caractère et la montée en puissance du groupe. .
 
Classement-Fifa : la RDC toujours en 3e position en Afrique

Pas de changement pour la République démocratique du Congo (RDC) au classement mondial de football publié jeudi 15 mars par la Fifa. Le pays est toujours 3e sur le continent et 39e au monde.
 
CAF: tous les résultats des preliminaires de la C1

Exempté des préliminaires, le TPM connaîtra son adversaire des 16es le mercredi 21 février, à l’issue du retour entre Uniao Desportiva do Songo du Mozambique et Ngaya Club des grandes Iles des Comores. Les joueurs de l’UDS partent favoris.pour sa
 
CHAN 2018 : l'équipe type dévoilée

 
CHAN 2018: le dernier carré

Le Maroc, pays-hôte du CHAN-2018 affrontera la Libye en demi-finales, mercredi à Casablanca, alors que le Nigeria sera opposé au Soudan à Marrakech.
 
Le journaliste NZILA FANAN repose à jamais au cimetière la Nécropole

 
Transfert de Bakambu en Chine : Ibenge partagé entre satisfaction et regret

Le transfert de l'international rd-congolais, Cédric Bakambu au club chinois de Beijing Guoan, ne cesse de défrayer la chronique. Des voix fusent de partout pour commenter cette nouvelle. Le sélectionneur des léopards de la Rd-Congo, Jean-Florent Iben
 
CHAN 2018: la succession de l’équipe de la RDC est ouverte

La cinquième d’édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) se déroule du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Le tenant du titre, l’équipe de la RD Congo, est absente du tournoi. La phase finale de ce CHAN 2018 s’annonce donc o
 
RDC/Football : Florent Ibenge prolonge sa mission à la tête des Léopards

 
Mondial des clubs: entrée en lice du représentant de l’Afrique

 
Mondial Russie 2018 : le verdict du tirage au sort

 
Coupe de la Confédération: doublé pour le TP Mazembe

 
Mondial 2017 : mission difficile pour la RDC

 
Constant Omari: « M.Blatter est le porte-voix des sans-voix »

Président de la Fédération congolaise de football (FECOFA) et membre africain du prochain comité exécutif de la FIFA, Constant Omari explique dans un entretien au Monde pourquoi il soutient Joseph Blatter, qui brigue aujourd’hui, à Zurich, un cinq
 
UN COMBAT D’ANTHOLOGIE ENTRE ALI ET FOREMAN

Le 31 octobre 1974 avait eu lieu à Kinshasa au stade du 20 mai (act. Stade Tata Raphaël), le super
 
CAN 2015 : Les Léopards (RDC) s'inclinent devant les Lions (Cameroun)

Les Lions indomptables du Cameroun entament de fort belle manière les éliminatoires de la Coupe d