Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
RDC : Les évêques catholiques rejettent toute forme de révision de la Constitution

Réconfortés par le Saint-Père dans leur ministère pastoral à être « des hommes d’espérance » pour le peuple et à apporter leur contribution pour « l’avenir heureux de notre nation », les évêques ont promis de ne pas trahir leur engagement. « Aux tombeaux des apôtres Pierre et Paul, rappellent-ils, qui ont témoigné du Christ jusqu’au martyre », ils ont renouvelé leur « engagement d’être les témoins de la foi qu’ils nous ont transmise », soulignant avoir confié au Seigneur « l’avenir de notre pays ».

Et, cet avenir, croient-ils, se négocie actuellement, pendant que se développe dans le pays un grand débat autour de la révision de la Constitution. Sur ce point précis, les évêques n’y vont pas par le dos de la cuillère. Leur sentence est sans appel. « Pour nous, soulignent-ils, l’avenir heureux de la RD Congo réside incontestablement dans le respect de la Constitution, Loi fondamentale et socle de notre jeune démocratie ». Selon eux, le rejet de toute forme de révision de la Constitution est sans équivoque. Bien plus, « ce n’est plus un secret pour personne », disent-ils.

Crevant l’abcès, les évêques réaffirment clairement leur opposition « à toute modification de l’article 220, article verrouillé de notre constitution qui stipule que  « La forme républicaine de l’Etat, le principe du suffrage universel, la forme représentative du gouvernement, le nombre et la durée des mandats du président de la République, l’indépendance du pouvoir judiciaire, le pluralisme politique et syndical ne peuvent faire l’objet d’aucune révision constitutionnelle ».

Si dans certains cercles politiques et juridiques, l’on affirme que toute Constitution prévoie les mécanismes de sa révision, les évêques pensent le contraire. « En affirmant cela, la CENCO n’ignore pas que toute constitution est modifiable, mais elle rappelle que l’article 220 a été verrouillé par le Constituant lui-même, justement pour échapper à cette modification ». Et de renchérir : « Cet article pose les bases de la stabilité du pays et l’équilibre des pouvoirs dans les institutions. Le modifier serait faire marche en arrière sur le chemin de la construction de notre démocratie et compromettre gravement l’avenir harmonieux de la Nation ».

Ainsi, leur voix se joint à celle du président du Sénat qui, à l’occasion de la rentrée parlementaire le 15 septembre dernier, déclarait ce qui suit : « Les dispositions intangibles de la Constitution -je pense à l’article 220 et à tous ceux auxquels il renvoie- constituent le pivot, le socle, l’armature de toute l’architecture constitutionnelle ».

Léon Kengo wa Dondo s’est aussi demandé comment on peut modifier ces articles sans détruire par ce fait même tout l’édifice constitutionnel construit dans la peine. Et d’ajouter qu’il ne faudrait pas tirer prétexte de la révision pour aboutir à un changement de Constitution. En outre, il a même mis en garde contre la menace qui pèse sur la cohésion nationale et la paix sociale.

Craignant eux aussi que le pays ne bascule dans le chaos, les évêques rappellent qu’« après toutes les guerres et tribulations connues en RD Congo, nous sommes persuadés que les citoyens et les hommes politiques qui aiment vraiment ce pays autant que nous tous, éviteront d’engager la Nation dans une voie sans issue ».

Prête à se lancer dans la grande bataille pour faire triompher ses idéaux, la CENCO demande « au regard de cet enjeu de taille, à tous les curés et catéchistes de lire à l’attention (les fidèles, son message + Protégeons notre Nation + et de sensibiliser les chrétiens dans les CEV, les Mouvements (l’Action catholique, et contre  toute tentative de modification de l’article 220 ». Elle annonce par ailleurs qu’ « on organisera également dans toutes les paroisses, communautés sacerdotales et religieuses, un Triduum de prière, (du 17 au 1 9 octobre, Journée de la mission universelle), pour que le Seigneur protège notre pays et son peuple ».

Par ailleurs, se désolidarisant d’une certaine manière de la CENI, la CENCO précise qu’« en lien avec ces directives et sans rien récuser de notre collaboration avec nos frères d’autres Confessions religieuses, nous suspendons notre participation au Comité d’intégrité et de médiation électorale (CIME) ». Elle note toutefois qu’elle reste « en communion de prière » avec eux et par la Commission «Justice et Paix » en vue d’apporter sa « contribution pour la réussite du processus électoral dans le respect, souligne-t-elle, de la Constitution ».

Avec ce come back de la CENCO, le débat sur la révision de la Constitution s’enfonce de plus en plus dans l’incertitude. La Majorité résistera-t-elle à toute la fronde qui se développe autour de son projet ? Difficile à dire.

Lettre des Evêques

Lettre des évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo aux fideles catholiques et aux hommes et femmes de bonne volonté de la RD Congo

Réunis à Rome à l’occasion de notre visite ad limita Apostolorum, Nous, Cardinal, Archevêques et Evêques, membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, saisissons cette occasion pour adresser aux fidèles catholiques, aux hommes et femmes de bonne volonté de notre pays, nos salutations chaleureuses et cordiales dans le Christ Notre Seigneur.

2. De la Ville éternelle, nous avons fait monter vers le Seigneur une fervente prière pour qu’il bénisse notre Peuple, qu’il lui montre un visage bienveillant et plein de grâce et qu’il lui accorde la paix ! (cf. Nb 6, 24-26).

3. Lors de nos rencontres avec le Saint-Père, le Pape François, nous avons partagé avec lui les joies et les espoirs, les peines et les souffrances du peuple de Dieu confié notre sollicitude pastorale. Le Saint-Père nous a assurés de ses prières pour notre pays, ses dirigeants et son peuple. En outre, Il nous a réconfortés dans notre ministère pastoral à être des hommes d’espérance pour notre peuple et à apporter notre contribution pour l’avenir heureux de notre nation.

4. Aux tombeaux des Apôtres, Pierre et Paul, qui ont témoigné du Christ jusqu’au martyre, nous avons renouvelé notre engagement d’être les témoins de la foi qu’ils nous ont transmise. Nous avons également confié au Seigneur l’avenir de notre pays.

5. Pour nous, l’avenir heureux de la RD Congo réside incontestablement dans le respect de la Constitution, Loi fondamentale et socle de notre jeune démocratie. C’est pourquoi, nous réitérons notre message du mois de juin dernier sur notre position, qui n’est plus un secret pour personne, concernant la révision constitutionnelle. Nous réaffirmons ainsi notre opposition à toute modification de l’article 220, article verrouillé de notre constitution qui stipule que : « La forme républicaine de l’Etat, le principe du suffrage universel, la forme représentative du Gouvernement, le nombre et la durée des mandats du Président de la République, l’indépendance du pouvoir judiciaire, le pluralisme politique et syndical ne peuvent faire l’objet d’aucune révision constitutionnelle ».

6. En affirmant cela, la CENCO n’ignore pas que toute constitution est modifiable, mais elle rappelle que l’Article 220 a été verrouillé par le Constituant lui-même, justement pour échapper à cette modification. Cet article pose les bases de la stabilité du pays et l’équilibre des pouvoirs dans les Institutions. Le modifier serait faire marche en arrière sur le chemin de la construction de notre démocratie et compromettre gravement l’avenir harmonieux de la Nation. Après toutes les guerres et tribulations connues en RD Congo, nous sommes persuadés que les  citoyens et les hommes politiques qui aiment vraiment ce pays autant que nous tous, éviteront d’engager la Nation dans une voie sans issue.

8. Au regard de cet enjeu de taille, la CENCO demande à tous les curés et catéchistes de lire à l’intention des fidèles, son message « Protégeons notre Nation » et de sensibilis

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
CAN 2019 : le dernier carré

C'est le fameux dernier carré ! La CAN 2019 a ses quatre demi-finalistes. Les quarts de finale de cette Coupe d'Afrique à 24 équipes se sont joués mercredi 10 et jeudi 11 juillet en Égypte, pays-organisateur. Trois de ces
 
CAN 2019: Le tableau des quarts de finale

Les affiches des quarts de finale sont toutes connues. Les 8 survivants, à savoir par ordre de qualification le Bénin, le Sénégal, le Nigeria, l'Afrique du Sud, Madagascar, l'Algérie, la Côte d'Ivoire et la Tunisie, savent ce qui les attend.
 
CAN 2019 : voici les dix stars à suivre

Le tour d’horizon des 10 stars africaines qui vont animer la phase finale de la 32ème Coupe d’Afrique des nations de football (21juin-19 juillet 2019) dont le coup d’envoi sera donné vendredi au Caire avec le match d’ouverture opposant l’Égyp
 
CAN 2019 : les numéros des dossards des Léopards dévoilés

 
Football : La RDC se maintient à la 5ème place en Afrique

Ce classement intervient cinq jours après le match des Léopards de la RDC contre le Burkina Faso et sept jours avant le démarrage de la 32ème Coupe d’Afrique des nations (CAN), vendredi
 
CAN-Egypte 2019 : liste définitive des Léopards retenus

La RDC prépare la CAN- Egypte 2019 depuis le 1er a Marbella. En Egypte, elle jouera le 22 juin contre l’Ouganda, puis le 26 juin contre l’Egypte et le 30 juin contre le Zimbabwe
 
CAN-Egypte 2019 : voici les 32 présélectionnés

Au cours de ce stage, deux rencontres amicales sont prévues : contre le Burkina Faso le 9 juin et contre le Kenya, le 15 juin.
 
CAF/interclubs : l’Afrique du Nord dicte sa loi

Pour la première fois dans l'histoire de la Ligue des champions CAF, les deux demi-finales retour se sont soldées par deux matchs nuls 0-0. Deux résultats qui conviennent aux deux derniers vainqueurs de la compétition, l'ES Tunis et le Wydad Casablanc
 
Ligue des champions CAF: Les quatre derniers champions vont s'affronter

Quatre ans après, revoilà le Tout Puissant Mazembe en demi-finale de la Ligue des champions. En quarts de finale retour, samedi 13 avril, les Corbeaux sont venus à bout du Simba Sports Club (4-1). Victoire encore plus éclatante du Wydad Casablanca con
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
LDC: l'Entente de Setif atomisé par le TP Mazembe

Devant l’Entente Sportive Sétifienne, le TPM a fait plus qu’empocher les trois points. Au-delà du succès et de son ampleur, l’équipe a fait plus en montrant une vraie force de caractère et la montée en puissance du groupe. .
 
Classement-Fifa : la RDC toujours en 3e position en Afrique

Pas de changement pour la République démocratique du Congo (RDC) au classement mondial de football publié jeudi 15 mars par la Fifa. Le pays est toujours 3e sur le continent et 39e au monde.
 
CAF: tous les résultats des preliminaires de la C1

Exempté des préliminaires, le TPM connaîtra son adversaire des 16es le mercredi 21 février, à l’issue du retour entre Uniao Desportiva do Songo du Mozambique et Ngaya Club des grandes Iles des Comores. Les joueurs de l’UDS partent favoris.pour sa
 
CHAN 2018 : l'équipe type dévoilée

 
CHAN 2018: le dernier carré

Le Maroc, pays-hôte du CHAN-2018 affrontera la Libye en demi-finales, mercredi à Casablanca, alors que le Nigeria sera opposé au Soudan à Marrakech.
 
Le journaliste NZILA FANAN repose à jamais au cimetière la Nécropole

 
Transfert de Bakambu en Chine : Ibenge partagé entre satisfaction et regret

Le transfert de l'international rd-congolais, Cédric Bakambu au club chinois de Beijing Guoan, ne cesse de défrayer la chronique. Des voix fusent de partout pour commenter cette nouvelle. Le sélectionneur des léopards de la Rd-Congo, Jean-Florent Iben
 
CHAN 2018: la succession de l’équipe de la RDC est ouverte

La cinquième d’édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) se déroule du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Le tenant du titre, l’équipe de la RD Congo, est absente du tournoi. La phase finale de ce CHAN 2018 s’annonce donc o
 
RDC/Football : Florent Ibenge prolonge sa mission à la tête des Léopards

 
Mondial des clubs: entrée en lice du représentant de l’Afrique

 
Mondial Russie 2018 : le verdict du tirage au sort

 
Coupe de la Confédération: doublé pour le TP Mazembe

 
Mondial 2017 : mission difficile pour la RDC

 
Constant Omari: « M.Blatter est le porte-voix des sans-voix »

Président de la Fédération congolaise de football (FECOFA) et membre africain du prochain comité exécutif de la FIFA, Constant Omari explique dans un entretien au Monde pourquoi il soutient Joseph Blatter, qui brigue aujourd’hui, à Zurich, un cinq
 
UN COMBAT D’ANTHOLOGIE ENTRE ALI ET FOREMAN

Le 31 octobre 1974 avait eu lieu à Kinshasa au stade du 20 mai (act. Stade Tata Raphaël), le super
 
CAN 2015 : Les Léopards (RDC) s'inclinent devant les Lions (Cameroun)

Les Lions indomptables du Cameroun entament de fort belle manière les éliminatoires de la Coupe d