Actualités : www.lappelafricain.com  / Géopolitique
EIIL, terroristes islamistes en Irak: une catastrophe fabriquée aux États-Unis

La Guerre du Golfe de 1991 a été suivie pendant plus d’une décennie de sanctions brutales et de frappes aériennes qui ont tué près d’un million d’Irakiens. Il y eut aussi le complot manigancé dans le dos de la population américaine d’utiliser carrément des mensonges comme prétexte à une guerre de conquête qui fut lancée en 2003.

Il n’est pas possible de discuter de la situation actuelle sans citer de noms: Bush, Cheney, Wolfowitz, Rumsfeld, Rice, Powell – les comploteurs qui ont menti sciemment au peuple américain et au monde pour justifier une guerre pour le pétrole et la domination de l’impérialisme américain. Comme nous le savons tous, leurs affirmations concernant des armes de destruction massive de l’Irak étaient un tissu de mensonges.

L’autre gros mensonge fut l’affirmation que Saddam Hussein était de connivence avec Al-Qaïda. Avant l’invasion et l’occupation américaines de l’Irak, Al-Qaïda n’existait pas dans le pays. Le régime séculier de Hussein était hostile au groupe islamique djihadiste. Mais le renversement de Hussein et la mise en place d’un régime fantoche sectaire chiite ont permis à Al-Qaïda de s’établir et prospérer.

Les auteurs de ce massacre ont eux-mêmes forgé des expressions qui les condamnent, telles «shock and awe» (choc et effroi). Ils ont fait entrer dans le vocabulaire du monde d’autres termes: Abou Ghraïb, Falloujah, phosphore blanc, «restitution», «water-boarding» (simulation de noyade) et Guantanamo.

Des milliers de soldats américains ont été tués en huit ans de guerre et d’occupation. Des dizaines de milliers de plus souffrent de séquelles corporelles et psychologiques permanentes. Des milliers de milliards de dollars ont été dilapidés tandis que les niveaux de vie des travailleurs ont été dévastés par des licenciements, des réductions de salaire et des coupes dans les programmes sociaux.

Des centaines de milliers d’Irakiens ont été massacrés, des millions sont devenus des réfugiés et un pays entier a été presque réduit en décombres. Des pressions sectaires entre les populations chiites, sunnites et kurdes ont été délibérément suscitées afin de diviser pour mieux régner.

Obama, qui avait remporté les élections pour s’être présenté notamment en adversaire à la guerre en Irak, a, une fois au pouvoir, poursuivi la guerre en respectant le calendrier proposé par Bush pour le retrait des troupes américaines. Il a fait en sorte qu’aucun des conspirateurs des années Bush n’ait eu de comptes à rendre pour ses crimes.

Et ce n’est pas tout. Lui et ses complices, comme Hillary Clinton, ont entretenu des groupes liés à Al-Qaïda, tels ISIS, en les utilisant comme des forces intermédiaires dans leurs guerres pour un changement de régime en Libye et en Syrie. La conséquence en fut 50.000 morts en Libye, le meurtre du président déchu, Mouammar Kadhafi, et un pays en proie à l’anarchie, des luttes sanglantes entre des milices rivales et l’effondrement de son industrie pétrolière.

Pour l’instant, la guerre civile, attisée par Washington et menée par ISIS en Syrie, a tué plus de 100.000 personnes et fait des millions de réfugiés. Actuellement, Washington bombarde en Irak les forces mêmes que les États-Unis ont créées en Syrie.

La tentative faite jeudi soir par le président dans sa déclaration de présenter le lancement d’une guerre aérienne en Irak comme un effort d’aide humanitaire pour venir au secours des Yazidis assiégés pue l’hypocrisie – et ce d’autant plus compte tenu de son plein appui pour le meurtre de masse israélien des civils à Gaza. L’affirmation d’Obama de ne vouloir mener qu’une campagne «limitée» et «ciblée» sans réexpédier de «troupes de combats» en Irak est un nouveau mensonge.

«Comme le président l’a clairement indiqué», a dit vendredi le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby, «l’armée américaine continuera de prendre des mesures directes contre [ISIS] s’ils menacent notre personnel et nos installations.» Un autre responsable a dit, «La balle est dans le camp de l'ennemi. S’ils cessent, nous cessons. S’ils attaquent, nous porterons un coup décisif.» L’actuelle campagne pourrait durer des semaines, ont précisé des responsables.

Ceux-là mêmes qui ont embrasé l’ensemble du Moyen-Orient sont en train de planifier une catastrophe identique en Ukraine en élaborant des projets de guerre contre la Russie et la Chine, deux puissances nucléaires.

Comme toujours, les médias américains déversent la propagande du gouvernement sous la forme d’«actualités». Dans toutes les couvertures médiatiques qui cherchent à justifier la nouvelle campagne de bombardement, aucun des commentateurs et des chroniqueurs nantis n’a pensé à écrire que l’armée et le gouvernement américains étaient responsables de la catastrophe en Irak.

Tout cela montre que l’éruption du militarisme américain à l’étranger va de pair avec l’effondrement de la démocratie sur le plan intérieur. Aucun des responsables de ces crimes n’est redevable au peuple américain. Aucun n’est tenu de rendre des comptes. Ils font partie d’une oligarchie de patrons milliardaires, de chef du renseignement et de gros bonnets de l’armée qui dirige les États-Unis.

Il revient à la classe ouvrière de désarmer les bellicistes et de traduire en justice les criminels de guerre. L’alternative est une guerre après l’autre qui mènera inévitablement à une nouvelle guerre mondiale, cette fois-ci avec des armes nucléaires.

La tâche urgente à accomplir est la construction d’un massif mouvement anti guerre mondial basé sur la classe ouvrière et armé d’un programme révolutionnaire pour le renversement du capitalisme, la cause première de la guerre, et l’établissement du socialisme.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
CAN 2019 : le dernier carré

C'est le fameux dernier carré ! La CAN 2019 a ses quatre demi-finalistes. Les quarts de finale de cette Coupe d'Afrique à 24 équipes se sont joués mercredi 10 et jeudi 11 juillet en Égypte, pays-organisateur. Trois de ces
 
CAN 2019: Le tableau des quarts de finale

Les affiches des quarts de finale sont toutes connues. Les 8 survivants, à savoir par ordre de qualification le Bénin, le Sénégal, le Nigeria, l'Afrique du Sud, Madagascar, l'Algérie, la Côte d'Ivoire et la Tunisie, savent ce qui les attend.
 
CAN 2019 : voici les dix stars à suivre

Le tour d’horizon des 10 stars africaines qui vont animer la phase finale de la 32ème Coupe d’Afrique des nations de football (21juin-19 juillet 2019) dont le coup d’envoi sera donné vendredi au Caire avec le match d’ouverture opposant l’Égyp
 
CAN 2019 : les numéros des dossards des Léopards dévoilés

 
Football : La RDC se maintient à la 5ème place en Afrique

Ce classement intervient cinq jours après le match des Léopards de la RDC contre le Burkina Faso et sept jours avant le démarrage de la 32ème Coupe d’Afrique des nations (CAN), vendredi
 
CAN-Egypte 2019 : liste définitive des Léopards retenus

La RDC prépare la CAN- Egypte 2019 depuis le 1er a Marbella. En Egypte, elle jouera le 22 juin contre l’Ouganda, puis le 26 juin contre l’Egypte et le 30 juin contre le Zimbabwe
 
CAN-Egypte 2019 : voici les 32 présélectionnés

Au cours de ce stage, deux rencontres amicales sont prévues : contre le Burkina Faso le 9 juin et contre le Kenya, le 15 juin.
 
CAF/interclubs : l’Afrique du Nord dicte sa loi

Pour la première fois dans l'histoire de la Ligue des champions CAF, les deux demi-finales retour se sont soldées par deux matchs nuls 0-0. Deux résultats qui conviennent aux deux derniers vainqueurs de la compétition, l'ES Tunis et le Wydad Casablanc
 
Ligue des champions CAF: Les quatre derniers champions vont s'affronter

Quatre ans après, revoilà le Tout Puissant Mazembe en demi-finale de la Ligue des champions. En quarts de finale retour, samedi 13 avril, les Corbeaux sont venus à bout du Simba Sports Club (4-1). Victoire encore plus éclatante du Wydad Casablanca con
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
LDC: l'Entente de Setif atomisé par le TP Mazembe

Devant l’Entente Sportive Sétifienne, le TPM a fait plus qu’empocher les trois points. Au-delà du succès et de son ampleur, l’équipe a fait plus en montrant une vraie force de caractère et la montée en puissance du groupe. .
 
Classement-Fifa : la RDC toujours en 3e position en Afrique

Pas de changement pour la République démocratique du Congo (RDC) au classement mondial de football publié jeudi 15 mars par la Fifa. Le pays est toujours 3e sur le continent et 39e au monde.
 
CAF: tous les résultats des preliminaires de la C1

Exempté des préliminaires, le TPM connaîtra son adversaire des 16es le mercredi 21 février, à l’issue du retour entre Uniao Desportiva do Songo du Mozambique et Ngaya Club des grandes Iles des Comores. Les joueurs de l’UDS partent favoris.pour sa
 
CHAN 2018 : l'équipe type dévoilée

 
CHAN 2018: le dernier carré

Le Maroc, pays-hôte du CHAN-2018 affrontera la Libye en demi-finales, mercredi à Casablanca, alors que le Nigeria sera opposé au Soudan à Marrakech.
 
Le journaliste NZILA FANAN repose à jamais au cimetière la Nécropole

 
Transfert de Bakambu en Chine : Ibenge partagé entre satisfaction et regret

Le transfert de l'international rd-congolais, Cédric Bakambu au club chinois de Beijing Guoan, ne cesse de défrayer la chronique. Des voix fusent de partout pour commenter cette nouvelle. Le sélectionneur des léopards de la Rd-Congo, Jean-Florent Iben
 
CHAN 2018: la succession de l’équipe de la RDC est ouverte

La cinquième d’édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) se déroule du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Le tenant du titre, l’équipe de la RD Congo, est absente du tournoi. La phase finale de ce CHAN 2018 s’annonce donc o
 
RDC/Football : Florent Ibenge prolonge sa mission à la tête des Léopards

 
Mondial des clubs: entrée en lice du représentant de l’Afrique

 
Mondial Russie 2018 : le verdict du tirage au sort

 
Coupe de la Confédération: doublé pour le TP Mazembe

 
Mondial 2017 : mission difficile pour la RDC

 
Constant Omari: « M.Blatter est le porte-voix des sans-voix »

Président de la Fédération congolaise de football (FECOFA) et membre africain du prochain comité exécutif de la FIFA, Constant Omari explique dans un entretien au Monde pourquoi il soutient Joseph Blatter, qui brigue aujourd’hui, à Zurich, un cinq
 
UN COMBAT D’ANTHOLOGIE ENTRE ALI ET FOREMAN

Le 31 octobre 1974 avait eu lieu à Kinshasa au stade du 20 mai (act. Stade Tata Raphaël), le super
 
CAN 2015 : Les Léopards (RDC) s'inclinent devant les Lions (Cameroun)

Les Lions indomptables du Cameroun entament de fort belle manière les éliminatoires de la Coupe d