Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
Le M23 serait en passe de vouloir rééditer ses exploits

La débâcle des miliciens pro-rwandais du mouvement du 23 mars 2009 dit  « M23  » vient de totaliser, mercredi 05 novembre 2014, un an. C’est là une occasion offerte à plusieurs observateurs, au-delà des apparences, d’envisager la possibilité, pour ce groupe armé contraint à l’exil, de se réorganiser à l’Est de la RDC.

De l’avis de plusieurs analystes, indique une dépêche de l’Agence France Presse (AFP), la non satisfaction des revendications du Mouvement du 23-Mars (M23) risque de le raviver et de motiver le déclenchement d’un nouveau conflit armé dans l’Est de la RDC. D’autant que les ex-rebelles n’ont toujours pas été démobilisés. Les « bousculades mortelles » dans le territoire de Beni peuvent aussi être interprétées comme un signe précurseur.

Mais, pourquoi lancer un tel débat au moment où, pour nombre de Congolais, le Mouvement pro rwandais du 23 mars est déjà bel et bien « enterré » ? Pour Thierry Vircoulon, membre du cercle de réflexion « International Crisis Group  » (ICG), « le M23 n’a pas été démobilisé, mais il a été repoussé. Par conséquent, il reste une force qui peut se rassembler, faire son retour avec l’assentiment des voisins ougandais et rwandais quand bon leur semblera ». Cette analyse démontre suffisamment que le M23 « était enterré ». Lui aussi, comme d’autres analystes, redoute une « résurrection » du M23 si leurs revendications restaient lettre morte.

Thierry Vircoulon n’est pas le seul à partager cette crainte à l’occasion de l’an 1 de la débâcle du M23. Un analyste congolais, cité sous le couvert de l’anonymat par l’AFP, exprime ses doutes en ces termes : « L’échec éventuel du désarmement des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) pourrait être un argument de plus pour une guerre ». Kigali reste à l’affût et pourrait ne pas rater une occasion à exploiter pour faire une énième incursion en RD Congo.

Car, indique-t-on, après avoir vaincu militairement le M23, Kinshasa avait promis de résoudre des problèmes posés par le mouvement rebelle, notamment celui relatif à la neutralisation des FDLR et au retour des réfugiés tutsi-congolais. Mais, une année plus tard, la lutte contre les rebelles rwandais n’a toujours pas démarré.

C’est dans ces conditions qu’un ultimatum de six mois a été accordé aux FDLR jusqu’au 2 janvier 2015 par les pays de la région des Grands lacs. Mais, constate-t-on, le retour des réfugiés piétine. Voilà qui justifie une autre crainte, cette fois-ci de la part de celle de la société civile du Nord-Kivu. Elle aussi redoute une « réorganisation des éléments ex-M23, en perspective de prochains assauts ». Un point de vue partagé par Christoph Vogel, observateur averti de la situation sécuritaire dans le Kivu. Il n’écarte pas l’hypothèse d’une « réorganisation à long terme » du M23, en cas d’échec de réintégration sociale, économique et politique de ses combattants réfugiés en Ouganda et au Rwanda.

C’est là qu’intervient le député Juvénal Munubo Mubi, membre de la Commission défense et sécurité à l’Assemblée nationale. Cet élu du peuple préconiserait, entre autres, d’accélérer le processus dit DDRRR (désarmement, démobilisation, rapatriement, réintégration et réinstallation) et de renforcer la présence de l’armée à l’Est. Bertrand Bisimwa, chef politique du M23 en exil en Ouganda, alerte : « Il faut s’inquiéter du refus du Gouvernement de respecter ses engagements ». Il se demande pourquoi le Gouvernement « veut toujours garder une porte ouverte à ses citoyens pour une réclamation forcée ».  » Faux débat », dénonce-t-il, autour de la résurgence supposée de son groupe armé.

Comme pour boucler la boucle, François Muamba, coordonateur du Mécanisme national de suivi (MNS) de l’Accord d’Addis-Abeba en RDC, signe et persiste : « Nous savons très bien qu’il y a un agenda, qui n’est pas un agenda de la paix. » Il accuse, par ailleurs, le M23 d’avoir esquivé plusieurs réunions d’évaluation.

Comme on s’en rend bien compte, malgré la débâcle du mouvement du 23 mars 2009 sur le terrain militaire en novembre 2013, il serait trop tôt de signer le certificat de décès de ce groupe armé. Car, il n’a pas totalement été anéanti, mais il se trouve en exil en Ouganda. Lorsqu’on connaît les intentions de Kampala et de Kigali de ne jamais laisser Kinshasa en paix, on comprend que l’Ouganda et le Rwanda ne ménageront aucun effort pour réactiver le M23 pour assouvir leur soif ou juste pour le besoin de la cause. Il faut donc garder ouvert l’œil et le bon, conseille-t-on.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
CAN 2019 : le dernier carré

C'est le fameux dernier carré ! La CAN 2019 a ses quatre demi-finalistes. Les quarts de finale de cette Coupe d'Afrique à 24 équipes se sont joués mercredi 10 et jeudi 11 juillet en Égypte, pays-organisateur. Trois de ces
 
CAN 2019: Le tableau des quarts de finale

Les affiches des quarts de finale sont toutes connues. Les 8 survivants, à savoir par ordre de qualification le Bénin, le Sénégal, le Nigeria, l'Afrique du Sud, Madagascar, l'Algérie, la Côte d'Ivoire et la Tunisie, savent ce qui les attend.
 
CAN 2019 : voici les dix stars à suivre

Le tour d’horizon des 10 stars africaines qui vont animer la phase finale de la 32ème Coupe d’Afrique des nations de football (21juin-19 juillet 2019) dont le coup d’envoi sera donné vendredi au Caire avec le match d’ouverture opposant l’Égyp
 
CAN 2019 : les numéros des dossards des Léopards dévoilés

 
Football : La RDC se maintient à la 5ème place en Afrique

Ce classement intervient cinq jours après le match des Léopards de la RDC contre le Burkina Faso et sept jours avant le démarrage de la 32ème Coupe d’Afrique des nations (CAN), vendredi
 
CAN-Egypte 2019 : liste définitive des Léopards retenus

La RDC prépare la CAN- Egypte 2019 depuis le 1er a Marbella. En Egypte, elle jouera le 22 juin contre l’Ouganda, puis le 26 juin contre l’Egypte et le 30 juin contre le Zimbabwe
 
CAN-Egypte 2019 : voici les 32 présélectionnés

Au cours de ce stage, deux rencontres amicales sont prévues : contre le Burkina Faso le 9 juin et contre le Kenya, le 15 juin.
 
CAF/interclubs : l’Afrique du Nord dicte sa loi

Pour la première fois dans l'histoire de la Ligue des champions CAF, les deux demi-finales retour se sont soldées par deux matchs nuls 0-0. Deux résultats qui conviennent aux deux derniers vainqueurs de la compétition, l'ES Tunis et le Wydad Casablanc
 
Ligue des champions CAF: Les quatre derniers champions vont s'affronter

Quatre ans après, revoilà le Tout Puissant Mazembe en demi-finale de la Ligue des champions. En quarts de finale retour, samedi 13 avril, les Corbeaux sont venus à bout du Simba Sports Club (4-1). Victoire encore plus éclatante du Wydad Casablanca con
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
LDC: l'Entente de Setif atomisé par le TP Mazembe

Devant l’Entente Sportive Sétifienne, le TPM a fait plus qu’empocher les trois points. Au-delà du succès et de son ampleur, l’équipe a fait plus en montrant une vraie force de caractère et la montée en puissance du groupe. .
 
Classement-Fifa : la RDC toujours en 3e position en Afrique

Pas de changement pour la République démocratique du Congo (RDC) au classement mondial de football publié jeudi 15 mars par la Fifa. Le pays est toujours 3e sur le continent et 39e au monde.
 
CAF: tous les résultats des preliminaires de la C1

Exempté des préliminaires, le TPM connaîtra son adversaire des 16es le mercredi 21 février, à l’issue du retour entre Uniao Desportiva do Songo du Mozambique et Ngaya Club des grandes Iles des Comores. Les joueurs de l’UDS partent favoris.pour sa
 
CHAN 2018 : l'équipe type dévoilée

 
CHAN 2018: le dernier carré

Le Maroc, pays-hôte du CHAN-2018 affrontera la Libye en demi-finales, mercredi à Casablanca, alors que le Nigeria sera opposé au Soudan à Marrakech.
 
Le journaliste NZILA FANAN repose à jamais au cimetière la Nécropole

 
Transfert de Bakambu en Chine : Ibenge partagé entre satisfaction et regret

Le transfert de l'international rd-congolais, Cédric Bakambu au club chinois de Beijing Guoan, ne cesse de défrayer la chronique. Des voix fusent de partout pour commenter cette nouvelle. Le sélectionneur des léopards de la Rd-Congo, Jean-Florent Iben
 
CHAN 2018: la succession de l’équipe de la RDC est ouverte

La cinquième d’édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) se déroule du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Le tenant du titre, l’équipe de la RD Congo, est absente du tournoi. La phase finale de ce CHAN 2018 s’annonce donc o
 
RDC/Football : Florent Ibenge prolonge sa mission à la tête des Léopards

 
Mondial des clubs: entrée en lice du représentant de l’Afrique

 
Mondial Russie 2018 : le verdict du tirage au sort

 
Coupe de la Confédération: doublé pour le TP Mazembe

 
Mondial 2017 : mission difficile pour la RDC

 
Constant Omari: « M.Blatter est le porte-voix des sans-voix »

Président de la Fédération congolaise de football (FECOFA) et membre africain du prochain comité exécutif de la FIFA, Constant Omari explique dans un entretien au Monde pourquoi il soutient Joseph Blatter, qui brigue aujourd’hui, à Zurich, un cinq
 
UN COMBAT D’ANTHOLOGIE ENTRE ALI ET FOREMAN

Le 31 octobre 1974 avait eu lieu à Kinshasa au stade du 20 mai (act. Stade Tata Raphaël), le super
 
CAN 2015 : Les Léopards (RDC) s'inclinent devant les Lions (Cameroun)

Les Lions indomptables du Cameroun entament de fort belle manière les éliminatoires de la Coupe d