Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
A chaque président africain, un proverbe

Gorgui (le Vieux) aimerait sans doute que l’on se souvienne de lui à travers ce proverbe berbère : « Le corps de l’homme est bien petit par rapport à l’esprit qui l’habite. »

Hélas, le pape du Sopi (le changement), perçu comme un homme vaniteux, risque davantage de faire parler de lui au travers de cette sentence peule : « Si tu fais d’une grenouille un roi, ne t’étonne pas de l’entendre coasser. »

Alpha Condé, le président guinéen semble bien parti pour lui succéder au palmarès des présidents ayant une très forte estime de soi, pour ne pas dire un ego surdimensionné. Hélas, « un morceau de bois aura beau rester longtemps dans le marigot, il ne deviendra pas un caïman ».

Et, en matière politique, le boubou ne fait pas le marabout. A force d’être resté trop longtemps dans le marigot de l’opposition, Alpha Condé n’a pas (encore) su devenir un président, disent ses anciens alliés de l’opposition. Ou plutôt, il n’a pas compris que, « c’est en essayant encore et encore que le singe apprend à sauter ».

Alpha Condé croit tout savoir sur la fonction de président ? Sans doute, à l’instar d’Abdoulaye Wade, lui manque-t-il l’humilité de l’élève.

Amadou Toumani Touré a eu, pour sa part, dix ans pour apprendre. Entre la transition de 1992 et son élection de 2002. Hélas, « sans un guide, le chemin seul ne te mène pas où tu aimerais aller ».

Le Malien, évincé par un coup d’Etat militaire le 22 mars, eût été bien avisé de trouver un bon guide pour sortir son pays de l’ornière. Mais, ne dit-on pas que « le chameau ne voit pas sa bosse » ?

L’animal politique qui traîne sa bosse dans la savane politique avec le plus de ténacité est indéniablement Alassane Ouattara. Son accession au pouvoir en Côte d’Ivoire a été une rude bataille contre le TSO, le Tout Sauf Ouattara. Au point que, aujourd’hui, ce proverbe semble avoir été écrit pour lui : « Assieds-toi au bord du fleuve et tu y verras passer le corps de tes ennemis. »

Revenu de quinze ans de luttes politiques, tour à tour contre Henri Konan Bédié, Robert Gueï, et Laurent Gbagbo, le phénix de Korogo peut désormais tranquillement méditer cette phrase : « Même à sec, la rivière garde son nom. »

A sec, Paul Biya ne l’est assurément pas. « Même le poisson qui vit dans l’eau a toujours soif », dit-on au Cameroun. Combien d’années au pouvoir —il commence la trentième— lui faudra-t-il avant d’être suffisamment désaltéré ? Et si pour les Congolais, « la force du baobab est dans ses racines », alors il est clair que Paul Biya a su s’enraciner avec force dans le paysage politique camerounais. « Jamais le maïs n’a raison contre la poule »

Pour l’avoir compris très tôt, (le 15 octobre 1987, date de la mort de Thomas Sankara), le Burkinabè Blaise Compaoré a toujours cultivé un sens de la realpolitik qui ressemble de plus en plus à du cynisme. Si certains princes acquirent une importance à coup de pétrodollars, lui l’a gagnée en jouant le « parrain » dans la sous-région d’Afrique de l’Ouest. Aujourd’hui, il peut, comme les Gabonais, méditer cette maxime ancestrale : « Quelle que soit la maigreur de l’éléphant, ses testicules emplissent une marmite. »

Ali Bongo est encore une jeune pousse, surtout comparé à l’exceptionnelle longévité de son père. Mais, si l’on en croit les Nigériens, « ce n’est pas le jour de la chasse qu’il faut élever un chien ». Et le père d’Ali, Omar Bongo, a formé celui-ci longuement et patiemment à la succession dynastique. Et puisque « l’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide »,

Nul doute que le jeune président gabonais Ali Bongo n’oubliera pas de sitôt d’où il vient et par où il est passé. Il n’y a plus qu’à espérer qu’Ali n’engendre pas un successeur, dans cette famille où l’on applique cette maxime : « l’éléphant ne se lasse jamais de porter sa trompe ».

En parlant d’héritier, Faure Gnassingbé ressemble à ce proverbe : « L’héritier du léopard, hérite aussi de ses tâches ». L’opposition togolaise en sait quelque chose, et ne voit pas grande différence entre le pelage du fils et celui du père. Et s’il est vrai que « la figue ne tombe jamais en plein dans la bouche », il existe aussi des pays où les figues ne risquent pas de tomber dans certaines bouches…

Mais, s’il est vrai que « l’œuf ne danse pas avec la pierre », les opposants d’Idriss Deby feraient bien d’arrêter de vouloir danser dans les compétitions électorales. En effet, « on n’attrape pas l’hippopotame avec un hameçon », dit-on en Côte d’ivoire, pas plus qu’« on ne pile le mil avec une banane mûre ».

Quant au président tchadien, s’il lui arrive de méditer, ces deux phrases sont faites pour lui : « Un homme sans culture est un zèbre sans rayures » et « une pirogue n’est jamais trop grande pour chavirer ».

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
CAN 2019 : le dernier carré

C'est le fameux dernier carré ! La CAN 2019 a ses quatre demi-finalistes. Les quarts de finale de cette Coupe d'Afrique à 24 équipes se sont joués mercredi 10 et jeudi 11 juillet en Égypte, pays-organisateur. Trois de ces
 
CAN 2019: Le tableau des quarts de finale

Les affiches des quarts de finale sont toutes connues. Les 8 survivants, à savoir par ordre de qualification le Bénin, le Sénégal, le Nigeria, l'Afrique du Sud, Madagascar, l'Algérie, la Côte d'Ivoire et la Tunisie, savent ce qui les attend.
 
CAN 2019 : voici les dix stars à suivre

Le tour d’horizon des 10 stars africaines qui vont animer la phase finale de la 32ème Coupe d’Afrique des nations de football (21juin-19 juillet 2019) dont le coup d’envoi sera donné vendredi au Caire avec le match d’ouverture opposant l’Égyp
 
CAN 2019 : les numéros des dossards des Léopards dévoilés

 
Football : La RDC se maintient à la 5ème place en Afrique

Ce classement intervient cinq jours après le match des Léopards de la RDC contre le Burkina Faso et sept jours avant le démarrage de la 32ème Coupe d’Afrique des nations (CAN), vendredi
 
CAN-Egypte 2019 : liste définitive des Léopards retenus

La RDC prépare la CAN- Egypte 2019 depuis le 1er a Marbella. En Egypte, elle jouera le 22 juin contre l’Ouganda, puis le 26 juin contre l’Egypte et le 30 juin contre le Zimbabwe
 
CAN-Egypte 2019 : voici les 32 présélectionnés

Au cours de ce stage, deux rencontres amicales sont prévues : contre le Burkina Faso le 9 juin et contre le Kenya, le 15 juin.
 
CAF/interclubs : l’Afrique du Nord dicte sa loi

Pour la première fois dans l'histoire de la Ligue des champions CAF, les deux demi-finales retour se sont soldées par deux matchs nuls 0-0. Deux résultats qui conviennent aux deux derniers vainqueurs de la compétition, l'ES Tunis et le Wydad Casablanc
 
Ligue des champions CAF: Les quatre derniers champions vont s'affronter

Quatre ans après, revoilà le Tout Puissant Mazembe en demi-finale de la Ligue des champions. En quarts de finale retour, samedi 13 avril, les Corbeaux sont venus à bout du Simba Sports Club (4-1). Victoire encore plus éclatante du Wydad Casablanca con
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
LDC: l'Entente de Setif atomisé par le TP Mazembe

Devant l’Entente Sportive Sétifienne, le TPM a fait plus qu’empocher les trois points. Au-delà du succès et de son ampleur, l’équipe a fait plus en montrant une vraie force de caractère et la montée en puissance du groupe. .
 
Classement-Fifa : la RDC toujours en 3e position en Afrique

Pas de changement pour la République démocratique du Congo (RDC) au classement mondial de football publié jeudi 15 mars par la Fifa. Le pays est toujours 3e sur le continent et 39e au monde.
 
CAF: tous les résultats des preliminaires de la C1

Exempté des préliminaires, le TPM connaîtra son adversaire des 16es le mercredi 21 février, à l’issue du retour entre Uniao Desportiva do Songo du Mozambique et Ngaya Club des grandes Iles des Comores. Les joueurs de l’UDS partent favoris.pour sa
 
CHAN 2018 : l'équipe type dévoilée

 
CHAN 2018: le dernier carré

Le Maroc, pays-hôte du CHAN-2018 affrontera la Libye en demi-finales, mercredi à Casablanca, alors que le Nigeria sera opposé au Soudan à Marrakech.
 
Le journaliste NZILA FANAN repose à jamais au cimetière la Nécropole

 
Transfert de Bakambu en Chine : Ibenge partagé entre satisfaction et regret

Le transfert de l'international rd-congolais, Cédric Bakambu au club chinois de Beijing Guoan, ne cesse de défrayer la chronique. Des voix fusent de partout pour commenter cette nouvelle. Le sélectionneur des léopards de la Rd-Congo, Jean-Florent Iben
 
CHAN 2018: la succession de l’équipe de la RDC est ouverte

La cinquième d’édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) se déroule du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Le tenant du titre, l’équipe de la RD Congo, est absente du tournoi. La phase finale de ce CHAN 2018 s’annonce donc o
 
RDC/Football : Florent Ibenge prolonge sa mission à la tête des Léopards

 
Mondial des clubs: entrée en lice du représentant de l’Afrique

 
Mondial Russie 2018 : le verdict du tirage au sort

 
Coupe de la Confédération: doublé pour le TP Mazembe

 
Mondial 2017 : mission difficile pour la RDC

 
Constant Omari: « M.Blatter est le porte-voix des sans-voix »

Président de la Fédération congolaise de football (FECOFA) et membre africain du prochain comité exécutif de la FIFA, Constant Omari explique dans un entretien au Monde pourquoi il soutient Joseph Blatter, qui brigue aujourd’hui, à Zurich, un cinq
 
UN COMBAT D’ANTHOLOGIE ENTRE ALI ET FOREMAN

Le 31 octobre 1974 avait eu lieu à Kinshasa au stade du 20 mai (act. Stade Tata Raphaël), le super
 
CAN 2015 : Les Léopards (RDC) s'inclinent devant les Lions (Cameroun)

Les Lions indomptables du Cameroun entament de fort belle manière les éliminatoires de la Coupe d