Actualités : www.lappelafricain.com  / Politique
La nouvelle loi électorale en RDC : qui trompe qui ?

Alors que le souverain primaire croyait avoir mis une croix définitive sur le recensement et l’identification, retenus comme préalables à l’organisation des élections locales, municipales, urbaines, législatives provinciales et nationales ainsi que de la présidentielle, l’homme en toge noires vient de nous faire la démonstration du contraire.

En relisant avec lui, de manière comparative, les dispositions de l’ancienne et de la nouvelle Loi électorale, il saute clairement aux yeux que contrairement aux attentes du souverain primaire, le recensement et l’identification de la population ne sont pas du tout déconnectés des scrutins de 2015-2016.

Il nous rappelle, dans son analyse comparative, que ces deux opérations préélectorales qui avaient coûté à la République des vies humaines ainsi que le saccage des commerces, des commissariats de police, des bâtiments publics et des véhicules des particuliers, sont subtilement maintenues à travers les prescrits des articles 115, 145, 146, 192 et 237. S’agissant par exemple de l’Article 115, alinéa 2, points 1, 2 et 4, il est libellé comme suit : « Le nombre de sièges à l’Assemblée Nationale est de cinq cents. Chaque circonscription électorale a droit à un nombre de députés égal au résultat des opérations suivantes : 1. un quotient électoral est obtenu en divisant le nombre total d’habitants de la République Démocratique du Congo par le nombre total des sièges à pourvoir à l’Assemblée Nationale ; 2. le nombre de sièges à pourvoir dans chaque province est obtenu par la division du nombre total d’habitants de
cette province par le quotient électoral ; 3. le nombre de sièges à pourvoir dans chaque circonscription est obtenu par la division du nombre total d’habitants de cette circonscription par le même quotient électoral ».

Quant à l’article l’article 145, il stipule : « il (le nombre de sièges à pourvoir à l’Assemblée provinciale) est calculé proportionnellement au nombre d’habitants de la province ».
Lorsque l’on se réfère à l’article 146, alinéa 1er, points 1 et 2, l’on note ce qui suit : « Chaque circonscription électorale a droit à un nombre de députés provinciaux égal au résultat des opérations suivantes : 1. un quotient électoral par province est obtenu en divisant le nombre total d’habitants de cette province par le nombre de sièges à pourvoir à l’Assemblée Provinciale ; 2. le nombre de sièges à pourvoir dans chaque circonscription est obtenu par la division du nombre total d’habitants dans cette circonscription par le nombre de sièges à pourvoir à l’Assemblée provinciale ».

La relecture attentive de ces articles de la nouvelle loi électorale indique de manière claire qu’avant d’aller aux urnes en 2015 et 2016, le peuple congolais doit impérativement être recensé et identifié, sinon il serait impossible à la CENI de déterminer le nombre de sièges à pourvoir pour les conseillers de secteurs, les conseillers municipaux, les conseillers urbains, les députés provinciaux, les sénateurs et les députés nationaux. L’unique élection qui pourrait être organisée sans recensement et identification préalables, ce serait la présidentielle.

Que dire de ceci sinon que les Sénateurs et Députés nationaux ont mis au point une bombe à retardement qui pourrait, si l’on n’y prend garde, exploser à plus ou moins brève échéance.

Qui trompe qui ?

Les parlementaires ayant endossé la nouvelle Loi électorale avec des dispositions qui continuent de fâcher, ont-ils cru avoir trompé le peuple ? C’est le lieu de rappeler au président du Sénat, qui s’était exprimé en lingala et en français le vendredi 23 janvier 2015, et à son homologue de l’Assemblée Nationale, qui avait parlé en cinq langues (français, tshiluba, swahili, kikongo et lingala), qu’ils avaient juré, devant Dieu et les hommes, que le Parlement avait coupé le cordon ombilical qui reliait le recensement et l’identification de la population au processus électoral de 2015-2016. L’un et l’autre avaient martelé avoir bien entendu la voix du souverain primaire, foncièrement opposé à tout glissement du calendrier électoral.

C’est du reste cette assurance de ne pas chercher à prolonger le mandat de qui que ce soit, qui avait calmé les esprits surchauffés aux quatre coins de la République entre le lundi 19 et le vendredi 23 janvier 2015. La situation actuelle est que dans l’imagerie populaire, il n’existe plus de zones d’ombre dans le texte de la nouvelle Loi électorale. Ceux qui pensent avoir piégé ou floué le souverain primaire risquent de payer, le moment venu, les pots cassés. Qui trompe qui ? La vérité mérite d’être dite à la population, pendant qu’il est encore temps de rectifier le tir.

Source : www.lappelafricain.com 
  Autres Articles dans la même catégorie
 
CAN 2019 : le dernier carré

C'est le fameux dernier carré ! La CAN 2019 a ses quatre demi-finalistes. Les quarts de finale de cette Coupe d'Afrique à 24 équipes se sont joués mercredi 10 et jeudi 11 juillet en Égypte, pays-organisateur. Trois de ces
 
CAN 2019: Le tableau des quarts de finale

Les affiches des quarts de finale sont toutes connues. Les 8 survivants, à savoir par ordre de qualification le Bénin, le Sénégal, le Nigeria, l'Afrique du Sud, Madagascar, l'Algérie, la Côte d'Ivoire et la Tunisie, savent ce qui les attend.
 
CAN 2019 : voici les dix stars à suivre

Le tour d’horizon des 10 stars africaines qui vont animer la phase finale de la 32ème Coupe d’Afrique des nations de football (21juin-19 juillet 2019) dont le coup d’envoi sera donné vendredi au Caire avec le match d’ouverture opposant l’Égyp
 
CAN 2019 : les numéros des dossards des Léopards dévoilés

 
Football : La RDC se maintient à la 5ème place en Afrique

Ce classement intervient cinq jours après le match des Léopards de la RDC contre le Burkina Faso et sept jours avant le démarrage de la 32ème Coupe d’Afrique des nations (CAN), vendredi
 
CAN-Egypte 2019 : liste définitive des Léopards retenus

La RDC prépare la CAN- Egypte 2019 depuis le 1er a Marbella. En Egypte, elle jouera le 22 juin contre l’Ouganda, puis le 26 juin contre l’Egypte et le 30 juin contre le Zimbabwe
 
CAN-Egypte 2019 : voici les 32 présélectionnés

Au cours de ce stage, deux rencontres amicales sont prévues : contre le Burkina Faso le 9 juin et contre le Kenya, le 15 juin.
 
CAF/interclubs : l’Afrique du Nord dicte sa loi

Pour la première fois dans l'histoire de la Ligue des champions CAF, les deux demi-finales retour se sont soldées par deux matchs nuls 0-0. Deux résultats qui conviennent aux deux derniers vainqueurs de la compétition, l'ES Tunis et le Wydad Casablanc
 
Ligue des champions CAF: Les quatre derniers champions vont s'affronter

Quatre ans après, revoilà le Tout Puissant Mazembe en demi-finale de la Ligue des champions. En quarts de finale retour, samedi 13 avril, les Corbeaux sont venus à bout du Simba Sports Club (4-1). Victoire encore plus éclatante du Wydad Casablanca con
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
UJANA ATHLETIC CLUB : Une équipe – une école de foot – un centre d’encadrement et de recrutement des jeunes talents en plein capitale

Situé dans l’enceinte du stade Tata Raphael, le complexe sportif de football Ujana Athletic Club existe depuis 2000 au service de la jeunesse de Kinshasa en particulier, et de la RD Congo en général. Il est constitué d’une académie de football, c
 
LDC: l'Entente de Setif atomisé par le TP Mazembe

Devant l’Entente Sportive Sétifienne, le TPM a fait plus qu’empocher les trois points. Au-delà du succès et de son ampleur, l’équipe a fait plus en montrant une vraie force de caractère et la montée en puissance du groupe. .
 
Classement-Fifa : la RDC toujours en 3e position en Afrique

Pas de changement pour la République démocratique du Congo (RDC) au classement mondial de football publié jeudi 15 mars par la Fifa. Le pays est toujours 3e sur le continent et 39e au monde.
 
CAF: tous les résultats des preliminaires de la C1

Exempté des préliminaires, le TPM connaîtra son adversaire des 16es le mercredi 21 février, à l’issue du retour entre Uniao Desportiva do Songo du Mozambique et Ngaya Club des grandes Iles des Comores. Les joueurs de l’UDS partent favoris.pour sa
 
CHAN 2018 : l'équipe type dévoilée

 
CHAN 2018: le dernier carré

Le Maroc, pays-hôte du CHAN-2018 affrontera la Libye en demi-finales, mercredi à Casablanca, alors que le Nigeria sera opposé au Soudan à Marrakech.
 
Le journaliste NZILA FANAN repose à jamais au cimetière la Nécropole

 
Transfert de Bakambu en Chine : Ibenge partagé entre satisfaction et regret

Le transfert de l'international rd-congolais, Cédric Bakambu au club chinois de Beijing Guoan, ne cesse de défrayer la chronique. Des voix fusent de partout pour commenter cette nouvelle. Le sélectionneur des léopards de la Rd-Congo, Jean-Florent Iben
 
CHAN 2018: la succession de l’équipe de la RDC est ouverte

La cinquième d’édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) se déroule du 13 janvier au 4 février 2018 au Maroc. Le tenant du titre, l’équipe de la RD Congo, est absente du tournoi. La phase finale de ce CHAN 2018 s’annonce donc o
 
RDC/Football : Florent Ibenge prolonge sa mission à la tête des Léopards

 
Mondial des clubs: entrée en lice du représentant de l’Afrique

 
Mondial Russie 2018 : le verdict du tirage au sort

 
Coupe de la Confédération: doublé pour le TP Mazembe

 
Mondial 2017 : mission difficile pour la RDC

 
Constant Omari: « M.Blatter est le porte-voix des sans-voix »

Président de la Fédération congolaise de football (FECOFA) et membre africain du prochain comité exécutif de la FIFA, Constant Omari explique dans un entretien au Monde pourquoi il soutient Joseph Blatter, qui brigue aujourd’hui, à Zurich, un cinq
 
UN COMBAT D’ANTHOLOGIE ENTRE ALI ET FOREMAN

Le 31 octobre 1974 avait eu lieu à Kinshasa au stade du 20 mai (act. Stade Tata Raphaël), le super
 
CAN 2015 : Les Léopards (RDC) s'inclinent devant les Lions (Cameroun)

Les Lions indomptables du Cameroun entament de fort belle manière les éliminatoires de la Coupe d